Se préparer une solution phytothérapeutique ?

Après avoir lu, l’article sur la préparation de la solution phytothérapeutique pour lutter contre les vers intestinaux et ses modes d’actions, il s’agit de la mise en œuvre, à titre expérimental, et de façon artisanale.

La méthode est simple et facile de mise en œuvre. Les différents composants ont été achetés en officine avec parfois commande pour les plantes les moins courantes.

Le mélange de la solution phytothérapeutique se fera à base de poudre de plante. Il faut en extraire tous les élément actifs par macération.

Il est important de préciser que nul ne pourra être tenu pour responsable des dégâts causé par l’utilisation de cette solution ou de toute autre solution utilisant la méthode décrite ci-dessous le principe. En effet, cette solution et cette méthode de préparation n’ont fait l’objet d’aucune homologation ou autorisation que ce soit, de la part des services ou organismes réglementaires compétents et habilités à délivrer de telles autorisation ou homologation.

Composition

Cette préparation pour phytothérapie reprend celle proposé sur le site (Voir ici).

Préparation de la solution phytothérapeutique

Chacune de ces plantes peut être achetée dans le commerce, auprès d’une herboristerie. Sinon, choisissez tout de même une grosse officine spécialisée en phytothérapie.

Vue globale du flaconPour ma part aucune officine proche de chez moi n’était capable de me fournir l’ensemble des ingrédients de phytothérapie. J’ai donc dû m’adresser a une officine située dans un autre département.

Mon colis se composait d’une bouteille d’un litre d’eau purifiée et d’un petit sachet contenant l’ensemble des ingrédients citez ici, réduit en poudre fine. Il m’a simplement fallut verser le sachet dans la bouteille d’eau purifiée. Voici un petit aperçu de la préparation après mélange. Le mélange est de couleur ambrée, et très foncée (à l’origine la bouteille est transparente). Il est nécessaire de laisser macérer les plantes pendant une semaine avant de filtrer le mélange.

De plus, il est très important de secouer le mélange plusieurs fois par jour, afin que la libération des substances actives soit totale. Il est aussi possible d’utiliser un bulleur afin d’effectuer un brassage permanent du mélange, mais, dans ce cas il existe un risque important d’évaporation de l’eau purifiée.

Filtration

Pour filtrer le mélange, j’ai utilisé une fine passoire afin de retirer le plus gros des particules. Ensuite j’ai fait passer le liquide à travers plusieurs épaisseurs de gaze stérile. Enfin j’ai opéré un filtrage assez fin à l’aide d’un filtre a café.

Produit final

Le dépôt présent au fond de la bouteille représente la quantité de poudre versée !Le produit final est de couleur très ambrée. Il possède une forte odeur d’ail et d’épice.

Expérimentation

J’ai versé, environ 15 ml pour 100 Litres de ce produit dans mon bac. La réaction des poissons ne s’est produite que 30 secondes plus tard, et s’est caractérisé par une agitation intense des hôtes de l’aquarium (en l’occurrence, mes discus) comparable à l’agitation que procure les distribution quotidienne de nourriture.

J’utilise ce produit de phytothérapie depuis maintenant un bon mois, en préventif, apparemment sans effets secondaires. En revanche, je ne peux rien affirmer en ce qui concerne l’action de cette solution contre les vers branchiaux et intestinaux qui parasitent les poissons.

Remarque de Jacaré

J’ai fait la préparation de phytothérapie et l’ai administré à mes discus d’elevage en prévention. Personnellement, je n’ai pas constaté d’excitation ou d’agitation de leur part lors de la distribution.
Certains d’entre eux présentaient de temps en temps un opercule fermé et j’ai constaté une nette amélioration de leur respiration, celle-ci étant redevenue symétrique et plus lente.
Pour mes sauvages je l’ai utilisé en complément d’un autre traitement, ceux-ci étant très parasités je leur ai administré du sel; suivi de la préparation 15 jours plus tard, avec là aussi une nette amélioration de leur comportement et à ce jour, je ne déplore aucune nouvelle infection.après le traitement de mes jeunes qui présentaient pour certains d’entre eux une respiration accélérée et des excréments blanc.
J’ai appliqué la thérapie à l’ensemble du bac et dans la nourriture, tout est redevenu normal très rapidement. C’est un fait, cette préparation de phytothérapie n’est pas nocive et ne présente pas de risques d’intoxication, même ma tortue en a avalé (elle mange la pâtée de mes discus !).
Jacaré

Crédits photos : Chamble

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

What is 10 + 13 ?
Please leave these two fields as-is:
IMPORTANT! Pour être en mesure de poursuivre, vous devez résoudre le calcul simple qui suit (ainsi nous savons que vous êtes un humain) :-)