Examen microscopique des selles

Ou comment réaliser très simplement un examen microscopique des selles de nos poissons. L’intérêt d’une telle analyse consiste à rechercher les causes d’une possible parasitose intestinale chez nos chers protégés. Nous sommes nombreux à constater, chez le discus notamment, l’émission de selles blanches et gélatineuses.

Introduction

Plusieurs diagnostiques sont alors possibles. Le premier qu’il vient à l’esprit, consiste à considérer qu’il s’agit de vers intestinaux. Mais il se peut aussi qu’il s’agisse d’une attaque bactérienne interne ou de toute autre maladie.

Alors que faire et surtout quelle prophylaxie adopter sans connaitre les causes exactes du problème. Nous sommes ou nous avons été nombreux à multiplier les traitements en espérant tomber sur le bon. Cela nuit gravement à la santé de nos poissons.Emission de selles blanches

J’ai personnellement été confronté à ce type de situation et je sais qu’il n’est pas simple de soigner un poisson sans savoir ce qu’il a exactement. J’ai donc décidé d’investir dans un superbe microscope. Il s’agit, certes d’un investissement non négligeable financièrement, mais nécessaire si l’on veut diagnostiquer rapidement l’agent pathogène responsable du problème.

Prélèvement d’un échantillon

Il s’agit de prélever les selles du « patient » concerné. Personnellement, j’utilise une seringue sur laquelle j’ai préalablement ajouté un petit bout de tuyau à air. Il convient de se laver les mains avant et après le prélèvement. On ne sait jamais, l’agent pathogène peut être transmissible à l’homme.

Je stocke temporairement les prélèvements dans une fiole en verre étanche et préalablement stérilisée. Le tout est placé au froid.

Préparation de l’échantillon

Il se fait par état frais, entre lame et lamelle comme suit :

Montage d'un état frais

Examen

En déplaçant les lamelles, on s’aperçoit rapidement si un quelconque parasite est présent dans l’échantillon observé.Vue au microscope de Capilaria (photo : Chamble)

Ne sachant pas à quoi cela correspondait j’ai immédiatement consulté mes nombreux ouvrages consacrés aux maladies des poissons. J’ai rapidement constaté qu’il s’agissait d’œufs de vers de type Capillaria.

Afin de faire partager ma « découverte » et d’être assuré de mon diagnostic, il me fallait pouvoir présenter une photo de l’examen au microscope. J’ai tout simplement pris mon appareil photo numérique (un Nikon coolpix 995), j’ai appliqué l’objectif sur l’oculaire du microscope et appuyé sur le déclencheur.{xtypo_rounded_left2}

L’Etat Frais

Au centre d’une lame propre on dépose Une goutte de liquide ) observer l’aide d’un anse de platine, soit à l’aide de d’une pipette Pasteur effilée.
L’ observation est réalisée à l’objectif x6O. après avoir déposé une lamelle pour recouvrir la préparation.
Attention au réglage du microscope !
L’examen à l’état frais permet essentiellement d’observer la mobilité bactérienne qui est le plus souvent perdue en milieu solide; mais aussi la forme des microorganisme (parasites, chammpignons et avec beaucoup d’habitude, bactéries){/xtypo_rounded_left2}

Une telle astuce n’est, bien entendu, possible qu’avec un appareil photo compact car l’objectif s’adapte parfaitement à la taille de l’oculaire. Une autre astuce consiste à utiliser une Webcam.

Aidé par une recherche sur internet et par les conseils que j’ai pu recevoir sur le forum du site, j’ai rapidement adapté mon traitement en administrant une bonne dose de Fluvermal ( pour ne pas le citer ) dans la nourriture de mes protégés. J’ai ainsi pu sauver deux de mes trois poissons contaminés. Le troisième avait rapidement été emporté par un amaigrissement incontrôlable !!

ll est à noté que l’examen de certaines selles nécessiteront quelques manipulations afin d’être exploitables mais là, ce n’est plus mon domaine, Benoît (ndlr : laborantin d’analyse biologiques de formation) pourra sans doute, vous en dire davantage sur le sujet.

Si vous avez des questions n’hésitez surtout pas à nous les poser sur le forum !!

Bibliographie

{xtypo_info}Crédits photos : Olivier Jouglas{/xtypo_info}

Crédits illustrations : photos de l’auteur – Illustration de l’état frais ( Biomédia )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

What is 6 + 9 ?
Please leave these two fields as-is:
IMPORTANT! Pour être en mesure de poursuivre, vous devez résoudre le calcul simple qui suit (ainsi nous savons que vous êtes un humain) :-)