Le discus, un système de reproduction perfectionné

0
3428
Posts in this series
  1. Le discus, un système de reproduction perfectionné
  2. Variétés de discus : standards et origines

Le mucus parental

La production de mucus pour nourrir ses alevins fait du discus un des individus les plus élevés de l’échelle des poissons. Une seule autre espèce semble utiliser ce même procédé, c’est l’Uaru amphiacanthoïde qui est un autre cichlidé amazonien.

Le mucus commence à apparaître 12 heures après la ponte, le corps des parents devient grisâtre. La production de mucus est à son apogée au moment ou les alevins atteignent la nage libre. Une fois les alevins retirés, le mucus disparaît rapidement et les parents reprennent leur couleur habituelle. Dans un circuit de filtration collectif il semblerait que la production de mucus par un couple entraîne tous les autres couples à pondre. Les nauplies d’artémias donnent l’impression d’être attirées par le mucus, de ce fait les nauplius se rapprochent du couple et offrent une nouvelle nourriture proche aux alevins

Alevins mangeant le mucus parental
Alevins s’alimentant de mucus maternelle

Élever le frai artificiellement

Il existe plusieurs raisons qui peuvent inciter l’éleveur amateur à avoir recours à l’élevage artificielle des jeunes. Si les parents mangent leur œufs, il faut alors soit déplacer les parents soit déplacer les œufs dans un autre bac. On placera un bulleur sous les œufs pour les oxygéner et on ajoutera aussi 12 gouttes de bleu de méthylène à 1 % pour 10 litres d’eau. Et ensuite une fois que les larves sont nées, on leur fournira la pâtée décrite plus bas.

Si les parents ne possèdent pas assez de mucus, il faut récupérer les jeunes et tenter de les mettre avec des parents nourrice. Si cette solution n’es pas envisageable on les placera dans un bac de 15 cm de haut et on leur administrera une pâtée composées de 1/3 de jaune d’œuf cru,1/3 de jaune d’œuf cuit et de 1/3 de nauplies d’artémias fraîchement écloses.

Pour distribuer cette pâtée il faut baisser le niveau d’eau de 5 cm environ puis essuyer soigneusement et délicatement le bord du bac. Ensuite il faut étaler la pâtée sur la partie sèche, laisser sécher une dizaine de minutes et rajouter de nouveau 5 cm d’eau. On changera l’eau après 6 heures. IL faudra renouveler l’opération 5 fois par jour jusqu’à ce que les alevins accepte les nauplius d’artémias.

Il existe de nombreuses variétés de discus tous plus belle les une que les autre, et d’autre sont à venir, car chaque année les éleveurs en créent de nouvelles. Ce qui représentent une manne intarissable de défi pour les amateurs. Et le must pour de ce défi : la reproduction du discus sauvage.

Crédit photos : B. Vigouroux, sauf photo N°2 (Dallas Discus)

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

vingt − 17 =

Les règles GRPD suivantes doivent être lues et acceptées :
Ce formulaire recueille votre nom, email et contenu afin que nous puissions suivre les commentaires placés sur le site. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité où vous obtiendrez plus d'informations sur où, comment et pourquoi nous stockons vos données.

What is 9 + 7 ?
Please leave these two fields as-is:
IMPORTANT! Pour être en mesure de poursuivre, vous devez résoudre le calcul simple qui suit (ainsi nous savons que vous êtes un humain) :-)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.