Le prince du Gabon : le Cap Lopez

Élevage à succès

Les australe du commerce sont issus d’un élevage en pisciculture – il s’agit d’un des rares killies qui fait l’objet d’un élevage à grande échelle – et sont souvent assez éloignés du phé­notype sauvage. Les puristes déplo­rent la chose mais ce type d’élevage a permis de développer plusieurs souches d’aquarium. La première est appelée « chocolat » et met en valeur une couleur brun chocolat plus ou moins intense du corps. Dans les années 50, une mutation est apparue chez M. Hjerresen, un ele­veur d’Outre-Rhin. Celle-ci a donné naissance à la somptueuse souche dite « orange ». Les australe de cette variété sont magnifiques : le corps est totalement orange, parsemé de quelques rares points noirs et de trois courtes lignes obliques, de même couleur, sur les opercules. Dorsale et anale sont festonnées de rouge et soulignées de blanc, un plai­sir pour les yeux… La caudale, sou­vent trilobée, est de couleur rouge en partie centrale. Une large bande orange soulignée de blanc l’encadre de chaque côté. La couleur orange de cette souche varie en intensité sui­vant les populations d’élevage. Pour quelques variétés, la couleur domi­nante se rapproche davantage du jaune que de l’orange, d’où l’appel­lation dite « gold ».

Une troisième mutation est apparue très récemment chez un eleveur sud-africain, M. Bellstedt. En rétrocroi-sant un spécimen de la souche orange avec un australe sauvage, une nouvelle variété a vu le jour. Il s’agit d’une souche sans ponctuation et totalement orange, hormis le liseré blanc des nageoires dorsale, anale et caudale. Elle a pour nom « Spot-less Bellstedt ».

Il est sociable

Il occupe les zones inférieures de l’aquarium. Les espèces se déplaçant dans les strates médiane et supérieure sont donc tout indiquées. Des poissons sociables, de taille modeste et peu farouches comme des tétras l’encourageront même à surmonter sa relative timidité. Inutile de s’encombrer de considérations géographiques si l’on héberge la variété orange qui n’existe pas à l’état sauvage.
Pour les adeptes du bac régional, il est possible de constituer une popu­lation entièrement originaire d’Afrique de l’Ouest, pour peu que l’on écume régulièrement les boutiques spécialisées pour trouver ces espèces peu courantes. Dans la nature, A. australe est susceptible de cohabiter avec des killies, des tétras, des barbus, des Anabantidés du genre Ctenopoma, des Cichlidés du genre Hemichromis, des silures du genre Clarias. Certains de ces poissons sont des prédateurs qui n’ont rien à faire en aquarium communautaire.

D’autres Aphyosemion peuvent être associés à A. australe mais il faut être extrêmement prudent dans leur choix. Les femelles du genre se ressemblent toutes et il est souvent impossible de les différencier. D’autre part, des hybrida­tions sont possibles. À titre indicatif, A. australe a été hybride avec Aphyosemion ahli,A. gardneri et A sjœstedti. Les hybrides obtenus ici étaient stériles mais pour ne pas prendre de risque, tout alevin apparu dans un bac d’ensemble contenant plusieurs espèces d’Âphyos doit être éliminé et ne jamais être diffusé. Les killies sont suffisamment beaux dans la nature pour qu’on ne s’amuse pas à créer des monstres ou des bêtes de cirque par de telles pratiques. A. australe vit dans certains biotopes en compagnie &A.striatum, A. microphtalmum et A. alpha. Les deux derniers ne se trouvent en Europe que dans les associations spécialisées. A alpha est particulièrement difficile à élever. Par contre, Aphyosemion striatum aux rayures longitudinales bleues et rouges est facile à différencier, sociable et peut donc être associé sans risque à A. australe. A. bitaeniatum ou A. bivittatum, tous trois membres comme A. alpha du sous-genre Chromaphyosemion, mais originaires d’autres régions et beaucoup plus faciles à élever, peuvent le remplacer. Les femelles de ces espèces arborent deux rayures sombres qui les distinguent.

Pages: 1 2 3 4 5 6

You may also like...

1 Response

  1. Zanga dit :

    Merci pour la richesse des informations et les conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

What is 6 + 3 ?
Please leave these two fields as-is:
IMPORTANT! Pour être en mesure de poursuivre, vous devez résoudre le calcul simple qui suit (ainsi nous savons que vous êtes un humain) :-)