Les escargots d’eau douce – Une « plaie » indispensable

1
2923
escargot planorbe indispensable pour les aquariums

Ce sont des mangeurs infatigables d’algues et de déchets. Ce sont eux qui vont consommer le surplus de nourriture, les feuilles mortes des plantes et les cadavres de poisson.

S’ il y a abondance d’escargots cela veut simplement dire qu’il y a abondance de nourriture pour eux.
Mais ils permettent aussi de repérer certain déséquilibre du bac. Si les escargots de votre aquarium se déplacent en grand nombre vers la surface c’est le signe d’un manque d’oxygène dans l’eau. Si leur population disparaît rapidement il faut rapidement agir car il y a un problème dans le bac.

Article paru dans Aquarium magazine n°212

Les espèces

Aquarium magazine N°212Il n’est nullement question ici de faire une liste de tous les escargots aquatiques mais simplement de voir quelques espèces utiles que l’on trouve facilement.

Le mélanoide

Le mélanoide tuberculata ou appelé communément malais, est apparu en Afrique du Nord.

Melanoides tuberculata

Actuellement, on le retrouve dans toutes les régions tropicales. Comme beaucoup d’espèces, il s’est déplacé à l’aide de l’homme et des oiseaux. Le mélanoide fait généralement 2 cm, il a une longue coquille en spirale qui fini en pointe. Il accepte des températures comprises entre 22° et 32°. C’est un escargot « véritablement » aquatique car il respire à l’aide de branchies. C’est un détritivore, il se nourrit principalement de reste de nourriture et d’algues. On peut dénombrer chez lui au moins trois particularités ; tout d’abord c’est une espèce nocturne, on le voit apparaître en général seulement après l’extinction des lumières du bac. Il passe sa journée enfouie dans le substrat. Si il sort la journée et monte vers la surface c’est qu’il y a un problème dans le bac.

Comme il vit la journée dans le substrat, une autre de ces particularités et qu’il aère le sol en se déplaçant dans celui ci. Il se reproduit aussi par parthénogenèse c’est à dire qu’il n’y a besoin que d’un seul individu pour pouvoir obtenir des jeunes. Les physes du nom scientifique de Physa marmorata, cette espèce est originaire d’Europe. Les physes sont très petites, elle mesure général en 6 mm. Elles ont une coquille pointue qui est de couleur brune. Elles acceptent des températures comprises entre 0° et 25°.
Elles ont une respiration aérienne, c’est à dire qu’il respire avec des poumons. Les physes ne touchent pas aux plantes, ce sont de grand consommateur d’algues. Mais ils peuvent très bien se nourrir de plantes en décomposition. La ponte est déposée sous forme d’amas gélatineux.

Le planorbe

Planorbis sp.

Le planorbe porte le nom scientifique Biomphalaria glabrata pour l’espèce la plus communément rencontrée. On trouve des espèces de planorbe dans toutes les régions tropicales et tempérées du globe.

Il atteint généralement une taille comprise entre 2 et 3 cm. Sa coquille ressemble à une corne de bélier, ce qui lui vaut en anglais le surnom de « Ramshorn » Snails. Il supporte des températures comprises entre 10° et 30° et possède lui aussi un mode de respiration aérien. Ces escargots se nourrissent essentiellement d’algues mais parfois ils peuvent s’en prendre aux plantes en s’attaquant uniquement aux jeunes feuilles très tendres. Lui aussi dépose ses œufs sous formes d’amas gélatineux.

La famille des Nérita

Neritina natalensis

La famille des Nérita comporte différentes espèces la plus facile à se procurer étant Nérita natalensis.

Nérita natalensis est originaire d’Afrique du sud. Il atteint une taille de 2 cm. Sa coquille est de couleur brune et présentent des zébrures noires. Il vit très bien à des températures comprises entre 22° et 26°. C’est lui aussi un « véritable » escargot aquatique, sa respiration se fait à l’aide de branchies. C’est un excellent mangeur d’algues qui ne touche généralement pas au plantes.

Une des particularités des Nérita est qu’il faut un mâle et une femelle pour pouvoir obtenir des jeunes. Sa reproduction en aquarium n’a malheureusement pas encore réussi, il semble qu’il nous manque encore certaines informations pour aller à terme d’une reproduction de Nérita car obtenir des œufs est chose assez facile.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour à tous,
    j’ai depuis peu mis un Neritina et un Pomacea dans mon bac, et même si leur utilité est minime, leur beauté est incontestable.
    Il faut insister sur le fait que lors de l’utilisation d’un médicament, les mollusques doivent être isolés du bac le temps de l’application et ne peuvent être remis qu’après filtration au charbon actif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

un × trois =

Les règles GRPD suivantes doivent être lues et acceptées :
Ce formulaire recueille votre nom, email et contenu afin que nous puissions suivre les commentaires placés sur le site. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité où vous obtiendrez plus d'informations sur où, comment et pourquoi nous stockons vos données.

What is 2 + 7 ?
Please leave these two fields as-is:
IMPORTANT! Pour être en mesure de poursuivre, vous devez résoudre le calcul simple qui suit (ainsi nous savons que vous êtes un humain) :-)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.