Projet fishroom

0
366

Cela fait de nombreuses années que je voulais installer une fishroom. Par manque de temps, et aussi de place, je ne pouvait réaliser ce rêve.

Pour mieux m’occuper, observer et mener à bien les reproductions de mes protégés, il était devenu nécessaire d’aménager ce local. Vous trouverez donc sur ces pages les différentes étapes de son installation. Avant toute chose, commençons par la mise à plat du projet lui-même.

Installation commune

L’eau du robinet est filtrée par osmoseur pour éliminer la quasi totalité des minéraux dissous. J’obtiens ainsi une eau d’une conductivité de 3 à 5 µms. L’eau sortie du robinet passe par un filtre anti-sédiment à vide de maille de 5 µm, puis par un filtre à charbon, et passe en ensuite sur la membrane à osmose inverse. L’eau ainsi filtrée est récupérée dans un container plastique de 1 000 litres. Le remplissage du container est arrêté par un système de flotteur et de vanne.

Une pompe de 3 000 l/h de débit, reliée aux différents containers me permet d’effectuer facilement les changements d’eau dans mes aquariums, à l’aide d’un tuyau muni d’un robinet à débit réglable

Une évacuation par bac, en PVC, reliée aux eaux usées me permet de pouvoir effectuer mon changement d’eau journalier qui est de 10 % environ du volume des bacs.

Plan de la fishroomJ’ai installé à chaque bacs (pour éviter toutes contaminations et toujours à disposition) une pompe à amorçage manuelle qui est reliée à l’évacuation, citée ci-dessus, ce qui permet à l’eau d’être déversée directement dans le circuit d’eaux usées.

En cas de maladie, une cuve de 60 L, attenant à la cuve de filtration de 170 L, servira de bac hôpital pour les traitements adéquats. Elle est équipé d’un filtre extérieur de type « galerie » d’un débit théorique de 300 l/h.

Une filtration sur UV avant l’introduction de l’individu malade permettra d’avoir une eau stérilisée afin de pouvoir augmenter ses chances de guérison.
La durée de l’éclairage est de 12 h/jour. Une lumière de type « clair de lune » s’allume 1 heure avant l’extinction de l’éclairage de nuit et s’éteint 1 heure après l’allumage de ce dernier.

Une zone de quarantaine séparée physiquement du reste de la pièce a été installée de façon telle que les différents lots de poissons, nouvellement arrivés ne soient pas mis en contact les uns avec les autres. Elle est équipée de 3 bacs :

  • 28 litres pour les juvéniles aux adultes de corydoras ou des juvéniles de Discus
  • 50 litres pour les juvéniles aux adultes de Discus
  • 70 litres pour recevoir un couple de Discus

La filtration sur UV avant l’introduction des individus en quarantaine permettra d’avoir une eau stérilisée afin de limiter l’apparition de maladies.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

7 + dix-sept =

What is 13 + 5 ?
Please leave these two fields as-is:
IMPORTANT! Pour être en mesure de poursuivre, vous devez résoudre le calcul simple qui suit (ainsi nous savons que vous êtes un humain) :-)