Tutoriel pour photographe débutant et aquariophile

2
149

Photographier nos pensionnaires peut s’avérer compliqué compte tenu de leur lieu d’habitation (vitres de l’aquarium, lumière), et surtout de leur nage. Nous ferons ici un rapide descriptif de l’aspect photographique (maîtrise du matériel employé, réglages à utiliser, astuces diverses …). Nous serons parfois aussi obligés de corriger nos défauts pour l’esthétique, et de supprimer ainsi des effet disgracieux.
Photographier nos pensionnaires peut s’avérer compliqué compte tenu de leur lieu d’habitation (vitres de l’aquarium, lumière), et surtout de leur nage. Nous ferons ici un rapide descriptif de l’aspect photographique (maîtrise du matériel employé, réglages à utiliser, astuces diverses …). Nous serons parfois aussi obligés de corriger nos défauts pour l’esthétique, et de supprimer ainsi des effet disgracieux.

Tout d’abord, nettoyer ses vitres, pour ne plus avoir de traces d’eau séchées, tellement visibles sur les photos et encore plus au flash.

Faire le noir

Se mettre dans le noir, le plus possible. Ça supprime tout reflet et lumière parasite. Dans le cas d’une fishroom ou les bacs sont des deux cotés, le mieux est d’éteindre un coté. Sinon, ça donne la photo ci-contre. Pour renforcer la netteté de l’image sans flash : le trépied est idéal .

La photo elle-même

Il n’y a pas de secret, pour avoir une photo nette sans flash, il faut de l’éclairage. Exemple, sur un bac de 240 L avec 60 W, vous aurez plus de chance d’avoir des photos floues que s’il y avait 90 ou 120 W. Votre appareil sera plus rapide (vitesse de diaphragme). Pour augmenter cette vitesse de diaphragme, on peut jouer avec la sensibilité de l’ APN : 100 – 200- 400- 800 – 1600 – 3200 ISO

La vitesse

Problèmes, plus la sensibilité est elevée, plus la photo à du « bruit » (Grain sur la photo). Et pour les compacts et les bridges : ils sont généralement limités à 400 ISO (3 200 pour les plus récents) et le bruit est vraiment monstrueux. Seuls les reflex proposent une sensibilité plus élevée et le bruit en est vraiment atténué.

Exemple : 400 ISO avec un bridge 1600 ISO avec un reflex Pour palier ce problème, soit on augmente la lumière, soit on s’aide de ce petit programme de correction (sous Windows).

Planter le décor

Le décor compte aussi. Un bac planté ou un bac avec une eau ambrée sera beaucoup moins lumineux.
Détail : un sol blanc et neuf permet de très belles photos ! A l’inverse, un sol noir absorbe la lumière.

C’est pas automatique

Ici, pris avec un bridge en automatique.

Pour ma part, que ce soit avec le compact ou le bridge, 98% de mes photos ont été prisent en auto. Ce n’est que lorsque je suis passé au reflex que j’ai évolué en manuel. Le mode macro est quasiment obligatoire pour les plans rapprochés. Et le surper macro, dispo sur les bridge à gros zoom ( x 10 et 12) permet des photos à 1,5 cm du sujet. Attention, plus on est près et plus le poisson est difficile à suivre et plus la photo risque d’être floue. A l’inverse, plus vous êtes éloigné et moins votre photo sera floue. Normal, me direz vous. C’est en particulier vrai, pour les photos de bacs. Heureusement, la résolution des capteurs sans cesse grandissante permet de beaux recadrages, par la suite.

Si vous utilisez le flash en macro, attention de ne pas être trop proche non plus. La flash éclairera derrière le poisson provoquant une zone d’ombre. Pour éviter les reflets de flash, soit vous vous excentrez un peu, soit vous atténuez la lumière avec un chiffon blanc posé sur le flash.

L’ouverture

Elle correspond aux chiffres : F/2.8-4.5 et autres valeurs. Plus l’ouverture est grande (petit chiffre) , plus votre photo sera lumineuse et plus la prise SERA rapide. Mais vous aurez moins de profondeur de champ. Ce qui fait que sur certaines photos, la tête du poisson sera nette, le reste du corps sera floue. Exemple avec cette photo, j’ai fait la mise au point sur les oeufs, petite ouverture, le reste est floue. Pour l’avoir entièrement nette sans flash, il aurait fallu que je sois à ouverture 8-9 mais là, le temps de prise de la photo aurait été de 1 a 2 secondes !

Les réglages

Vous avez trois réglages manuels sur un APN .

La vitesse

Le premier : priorité à la vitesse: on règle la vitesse. Selon les appareils, ça va de 15 sec à 1/4000 sec. Je vous conseil, pour les bridges et les compacts une sensibilité de 200 ISO (pas de bruit) une vitesse comprise entre 1/15 s à 1/25, pour un volume d’aquarium de 240l à éclairage 60 watt. Si vous voulez augmenter cette vitesse sans avoir une photo foncée, il faut passer à 400 ISO.

L’ouverture

Deuxième réglage : priorité à l’ouverture. On va privilégier la profondeur au dépend de la vitesse. Flash quasi obligatoire en prise aquariophile, pour compenser et surtout en mode macro.

La sensibilité (ISO)

En photographie, la sensibilité ISO est l’échelle de mesure de la sensibilité des surfaces sensibles (pellicule en photographie argentique, capteur en photographie numérique ). Plus la valeur de la sensibilité est élevée, plus la pellicule (ou le capteur) est sensible à la lumière, et donc plus la quantité de lumière nécessaire à une exposition correcte est faible.

Source Wikipédia.fr

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

15 + 17 =

What is 9 + 9 ?
Please leave these two fields as-is:
IMPORTANT! Pour être en mesure de poursuivre, vous devez résoudre le calcul simple qui suit (ainsi nous savons que vous êtes un humain) :-)